| Les Fables | L'auteur | Livre d'or | Crédits | Plan du site | Nouveautés |  
06 avr 2018

Sommaire:
Les Fables
Livre I
Livre II
Livre III
Livre IV
Livre V
Le Bûcheron et Mercure
Le Pot de terre et le Pot de fer
Le petit Poisson et le Pêcheur
Les Oreilles du Lièvre
Le Renard ayant la queue coupée
La Vieille et les deux Servantes
Le Satyre et le Passant
Le Cheval et le Loup
Le Laboureur et ses Enfants
La Montagne qui accouche
La Fortune et le jeune Enfant
Les Médecins
La Poule aux oeufs d'or
L'Ane portant des reliques
Le Cerf et la Vigne
Le Serpent et la Lime
Le Lièvre et la Perdrix
L'Aigle et le Hibou
Le Lion s'en allant en guerre
L'Ours et les deux Compagnons
L'Ane vêtu de la peau du lion
Livre VI
Livre VII
Livre VIII
Livre IX
Livre X
Livre XI
Livre XII
L'auteur
Livre d'or
Crédits
Plan du site
Nouveautés

Dans cette page:
- La Vieille et les deux Servantes

Accueil >  Les Fables >  Livre V >  La Vieille et les deux Servantes

La Vieille et les deux Servantes

Il était une vieille ayant deux Chambrières.
Elles filaient si bien que les soeurs filandières
Ne faisaient que brouiller au prix de celles-ci.
La Vieille n'avait point de plus pressant souci
Que de distribuer aux Servantes leur tâche.
Dès que Téthis chassait Phébus aux crins dorés,
Tourets entraient en jeu, fuseaux étaient tirés ;
Deçà, delà, vous en aurez ;
Point de cesse, point de relâche.
Dès que l'Aurore, dis-je, en son char remontait,
Un misérable Coq à point nommé chantait.
Aussitôt notre Vieille encor plus misérable
S'affublait d'un jupon crasseux et détestable,
Allumait une lampe, et courait droit au lit
Où de tout leur pouvoir, de tout leur appétit,
Dormaient les deux pauvres Servantes.
L'une entr'ouvrait un oeil, l'autre étendait un bras ;
Et toutes deux, très malcontentes,
Disaient entre leurs dents : Maudit Coq, tu mourras.
Comme elles l'avaient dit, la bête fut grippée.
Le réveille-matin eut la gorge coupée.
Ce meurtre n'amenda nullement leur marché.
Notre couple au contraire à peine était couché
Que la Vieille, craignant de laisser passer l'heure,
Courait comme un Lutin par toute sa demeure.
C'est ainsi que le plus souvent,
Quand on pense sortir d'une mauvaise affaire,
On s'enfonce encor plus avant :
Témoin ce Couple et son salaire.
La Vieille, au lieu du Coq, les fit tomber par là
De Charybde en Scylla.


Le Satyre et le Passant
Rechercher

Recherche avancée

Impression
Cliquez sur Impression pour avoir une version imprimable de la page que vous visualisez.
Nouveautés
23/05 - Hello Kids
Retrouvez les vidéos HelloKids sur Jean de la Fontaine. Le Lion et le Rat, La cigale et la fourmi, ...
01/04 - Délocalisation
Suite au vote de la loi sur les services secrets à l'assemblée nationale, le site JDLF.COM a été ...
06/06 - Ré-humanisation des modèles de management
Quand La Fontaine vient se mêler des nouveaux modèles de management comme le reengineering ou ...
07/11 - Cadeau
Cette photo est un grossissement d'un Fer signé LENEGRE (Rel) qui figure sur un ouvrage de 1855 de ...
01/10 - La Foire Internationale de Metz 2010
La Foire Internationale de Metz (alias : la FIM) se déroulera du 1er au 11 octobre 2010 au Parc des ...
Liens Amis

  + Salon d'Art
  + AutoRemise
  + Saint-Martin
  + Ingeniweb
  + LesProducteurs
     Gersois.Com
  + La Brasserie des Arts
  + Who Blogs ?
  + Excellence-Gourmet
  + Foie Gras du Gers


Vers le haut de la page  -  Version Imprimable - © 1995-2020 Famille Vidaud